Changer de vie c'est possible

par Rebecca

2 minutes de lecture.
Changer de vie c'est possible

Cher Journal,

Aujourd'hui je partage avec toi ce petit texte d'une collègue qui a envie de transmettre de l'espoir à celles qui aimeraient changer de métier:

Je m’appelle Rebecca.

Il y a quelques années, je pensais que je deviendrais quelqu’un dans la vie, une infirmière professionnelle. 

Malheureusement, le temps passe vite, si vite, et j’ai fait d’autres choix.

Je suis actuellement une travailleuse du sexe à Genève, je travaille principalement la nuit et cette vie n’est pas du tout facile, elle est loin d’être comment vous pouvez l’imaginer. C’est pas comme vous voyez à la télévision ou dans les reportages.
A côté de mon travail, vu que je travaille la nuit j’ai du temps la journée et je prends des cours de français pour le perfectionner et suis des formations depuis plusieurs années pour me former en langue et avoir accès à des formations pour devenir infirmière. Je veux réaliser mon rêve et arriver à avoir une vie plus normale que celle que j’ai actuellement. 

Je sais qu’un jour je pourrais dire aurevoir au travail du sexe, je ne perds vraiment pas espoir, il faut juste le vouloir.

Ce message est pour toutes les travailleuses qui souhaitent faire un autre travail à côté ou changer de vie, il est possible, il faut juste de la patience et ne pas se perdre.

Update au 21 septembre 2021: Rebecca a tenu à partager avec moi la suite de son parcours, je vous le mets ci-dessous et je me réjouis de découvrir la suite ces prochains mois. 

Chère Pussy, 


J’espère que tu vas bien. Je t’avais écrit il y a quelques mois en te racontant mes envies de reconversion, et j’avais envie de partager avec toi le fait que le projet avance ! J’ai jonglé travail et études – et c’était loin d’être facile, en fin de semaine j’étais vraiment épuisée et c’est là ou ça travaille normalement le plus, en tous les cas là où je travaille – mais j’ai tenu bon et j’ai réussi à terminer le niveau A2 en langue française, tu n’imagines pas comme je suis contente. 

Normalement, si tout se passe bien, je pourrais intégrer une école d’infirmière l’année prochaine. D’ici là je vais continuer à étudier. 

 

Sinon, la semaine passée je suis allée à un festival nommé Fesses-tival où il y avait pleins d’archives militantes sur la prostitution et le féminisme. J’ai trouvé ça génial. 

 

J’espère pourvoir t’écrire à nouveau, dans quelques mois, en te racontant que j’ai intégré une école d’infirmière. 

À bientôt 

 

Rebecca

Réagissez à cet article!

folamour69
Ecrit par folamour69 le mai 17, 2021
Bravo quand meme! ce travail est quand meme mieux paye que etre infirmiere passant toutes ses journees et soirees aupres de malades pour un salaire souvent inadmissible! F.